Astuces pour booster sa mémoire

7 astuces pour booster sa mémoire

Les pertes de mémoire peuvent survenir à tout âge et risquent d’affecter votre travail et votre vie personnelle. Elles ne sont pourtant pas une fatalité ! Vous trouverez ci-dessous les bonnes pratiques et astuces pour stimuler votre mémoire au quotidien. Si vous les appliquez, vous n’aurez plus de difficultés à vous souvenir du nom d’un collaborateur, d’une date importante ou de l’essentiel d’un dossier.

1. Soyez attentif

Souvent notre esprit a tendance à papillonner et pense à dix mille choses qu’il ne fera jamais sans s’occuper de ce qu’il est en train de faire dans l’instant : d’où des pertes d’objets, des pertes d’idées, des pertes de temps. Pour pallier cette tendance à la distraction, faites le choix conscient de mémoriser l’information qui vous est présentée. Vous devez donner le signal à votre cerveau que ce que vous allez voir/entendre/lire est important pour la suite.

Plus vous êtes concentré sur les informations que vous recevez, mieux vous les comprenez, et plus vous avez des chances de les retenir.

 2. Adoptez le bon régime alimentaire

Pour stimuler sa mémoire, faites le plein d’aliments riches en Oméga3, minéraux, vitamines et acides aminés.  Consommez régulièrement des fruits secs (noix, noisettes, amandes), des céréales et graines (graines de sésame, citrouilles), des fruits (abricots, raisins, cranberries) mais également des aliments riches en Omega 3 comme le saumon, le thon ou encore les sardines.

En boisson, privilégiez le thé vert. Le polyphénol (un type d’antioxydant) et les flavonoïdes contenus dans le thé vert accélèrent l’afflux sanguin au cerveau et boostent la mémoire.

A l’inverse, évitez les aliments trop gras ainsi que l’excès de caféine ou d’alcool qui perturbent la digestion et le sommeil.

3. Faites de l’exercice

Faites au minimum, 30 minutes de marche rapide tous les jours pour oxygéner votre cerveau. En pratiquant une activité physique régulière, vous augmentez le flux sanguin et donc l’apport d’oxygène et de glucose au cerveau. Après 20 minutes d’exercice, votre cerveau apprend 20% plus vite qu’après un travail sédentaire !

4. Réduisez votre stress

Etre déprimé ou stressé peut perturber le processus d’apprentissage. En période de stress, vous êtes en effet moins disponible et attentif aux informations reçues. De plus, le stress favorise la production de cortisol, une hormone néfaste à l’enregistrement des souvenirs dans la mémoire à long terme.

Veillez donc à limiter les situations stressantes et pratiquez des activités qui vous détendent chaque jour.

5. Musclez votre mémoire au quotidien

Pour optimiser les capacités de votre mémoire, vous devez l’entraîner régulièrement par de petits exercices simples. Chaque jour, essayez de retenir un numéro de téléphone ou une liste d’objets. De même à la fin de la journée, essayez de reconstituer le fil de ce que vous avez fait, qui vous avez rencontré, l’essentiel des conversations que vous avez eues… Lorsque vous avez lu un article ou un livre intéressants, faites un plan avec les principales parties et sous parties ou faites-en un résumé à votre entourage.

6. Donnez du sens, créez des liens

Si ce que vous tentez de mémoriser n’a aucun sens pour vous, ou ne vous passionne pas, est terriblement compliqué, alors vous aurez des difficultés à les retenir. Vous avez besoin de donner du sens aux informations, de les comprendre, mais aussi de créer des liens dans votre cerveau.

Notre cerveau stocke des informations sur la base d’expériences passées. Il est de ce fait recommandé d’associer ce que vous voulez retenir à des choses que vous connaissez. Soit par des associations imagées, soit en utilisant des métaphores, soit en utilisant des mots clés pour synthétiser l’information. Faire ces liens va permettre à votre cerveau de créer d’autres « routes d’accès » vers l’information mémorisée.

7. La répétition et la restitution

La répétition est indispensable pour transférer les informations de votre mémoire court terme à votre mémoire long terme. Si la répétition peut sembler fastidieuse ou ennuyeuse de prime abord, il existe néanmoins des astuces pour en faire une activité ludique !

Choisissez le soir avant de vous endormir pour répéter les choses importantes : le sommeil, lors de sa phase paradoxale (appelée aussi phase des rêves),  permet de stocker l’information.

Pour vous assurer que vous maîtrisez l’information et que vous l’avez mémorisée correctement, vous devez être capable de la restituer. Sinon, à quoi bon mémoriser ? Une bonne technique de restitution est de l’enseigner à une personne qui ne connaît rien du sujet que vous allez évoquer. En faisant ce simple effort, vous obtiendrez une mémorisation bien plus puissante et vous procéderez en outre à des rappels.

Améliorer sa mémoire est un geste quotidien et simple ! Inspirez-vous de ces astuces pour commencer à améliorer votre mémoire facilement.


Clotilde Bernard - coach développement personnel

Clotilde Bernard - Coach certifiée PNL en efficacité professionnelle
Publié le 24 Fév 2015 dans "Bien-être impliqué"

Ces articles peuvent également vous intéresser