éviter burn out

Comment éviter le burn-out ?

Le burn-out est une pathologie qui touche de plus en plus d’actifs en France. Plus de 3 millions (soit près d’un actif sur 9) risquent en effet de faire un « burn-out ». Ce syndrome de l’épuisement professionnel toucherait particulièrement les cadres et les chefs d’entreprise. Si le constat est alarmant, le burn-out n’est pas une fatalité.

Chacun d’entre nous peut prendre les mesures nécessaires pour l’éviter.

1- Prêtez attention à vos « petits » maux physiques

Vous souffrez régulièrement de maux de tête ? Vous dormez mal, vous vous réveillez dans la nuit et n’arrivez pas à vous rendormir ? Vous avez souvent des rhumes ? Par ces « petits » maux, votre corps vous envoie un signal d’alarme à prendre très au sérieux. Il vous indique qu’il est temps de prendre soin de vous, de vous détendre ou de prendre des vacances.

Si vous négligez votre corps et n’écoutez pas ces premiers signaux, vous risquez de recevoir à plus ou moins brève échéance un signal plus fort qui vous obligera à vous arrêter cette fois.

2- Sachez dire non

L’épuisement professionnel découle généralement d’une charge de travail excessive. Vous avez trop de tâches à réaliser, des responsabilités trop lourdes à gérer et vous êtes le plus souvent frustré de ne pas pouvoir tout prendre en charge correctement.

Dans ces conditions, accepter une nouvelle mission alors que vous êtes déjà débordé risque de vous mettre en difficulté. Sachez refuser une mission même si elle vous paraît passionnante ou vous permettrait de briller auprès de votre équipe ou de votre hiérarchie.

3- Soyez à l’écoute de vos émotions

Vous laissez tomber votre tasse de café par terre et vous fondez en larmes ? Votre collègue vous lance une pique et vous lui répliquez vertement alors que vous restez habituellement de marbre ? Vous sentez parfois monter en vous des bouffées d’angoisse lorsque vous pensez à tout ce qu’il vous reste à faire ? Votre système émotionnel est proche de l’épuisement. Des émotions exacerbées sont souvent en effet le signe d’une grande fatigue.

Nous refusons souvent d’écouter nos émotions. Nous estimons qu’elles nous freinent dans notre travail et nous empêchent de rester concentré et productif.

Pourtant nos émotions sont porteuses de messages. Si vous vous mettez en colère pour une simple pique de votre collègue, posez-vous la question de l’origine réelle de cette colère. Quelles règles ou valeurs importantes pour vous n’ont pas été respectées dernièrement par votre entourage professionnel ? Ou peut-être êtes-vous simplement en colère contre vous-même car vous ne vous affirmez pas assez dans votre environnement professionnel ?

Ecoutez vos émotions et décryptez les messages qu’elles vous envoient.

Vous pourrez alors effectuer les changements nécessaires dans votre vie et retrouver un bon équilibre émotionnel.

4- Accordez-vous du temps rien que pour vous

Entre un travail prenant, les heures passées dans les transports ou les embouteillages, les corvées quotidiennes et le soin des enfants, il peut sembler difficile de se dégager du temps pour soi. Il est pourtant essentiel de prévoir dans son emploi du temps des moments de détente uniquement pour soi. Une bonne gestion du temps implique de se fixer des rendez-vous avec soi-même.

Prévoyez par exemple quinze minutes quand vous rentrez du travail, rien que pour vous. Vous pouvez fermer les yeux, écouter une musique relaxante ou juste prêter attention à votre respiration. Si vous êtes passionné de jardinage, de cuisine ou encore de couture, consacrez du temps chaque semaine à ces activités. Elles vous permettront de vous ressourcer et de mieux lutter contre le stress.

5- Faites du sport

Le sport reste l’un des meilleurs outils de prévention contre le burn-out. Il vous permet d’évacuer votre stress de la journée, d’améliorer votre confiance en vous-même, de booster votre énergie et de mieux dormir. Choisissez une activité sportive que vous aimez et prévoyez deux séances d’au moins 30 minutes par semaine. Vous en retirerez les bénéfices au bout de quelques semaines.

6- Déconnectez et partez en vacances

Etes-vous constamment connecté à votre boîte mail pendant vos vacances ? Répondez-vous régulièrement à des appels de clients ou de collaborateurs tard le soir ou le week-end ? Alors vous faites partie de ces actifs à risque qui n’arrivent pas à déconnecter de leur travail et se laissent envahir par les demandes et urgences de leurs collaborateurs ou de leur hiérarchie.

Il est essentiel pour une bonne hygiène de vie physique et mentale de savoir déconnecter.

Vous n’êtes pas que votre travail !

En Occident, trop d’actifs définissent leur identité par leur profession et oublient qu’ils sont aussi des conjoints, des parents et des acteurs de la vie sociale et associative.

Réinvestissez vos autres sphères de vie et profitez-en ! Vous serez alors plus forts pour affronter les difficultés et les exigences de votre vie professionnelle.


Clotilde Bernard - coach développement personnel

Clotilde Bernard - Coach certifiée PNL en efficacité professionnelle
Publié le 7 Juil 2015 dans "Bien-être impliqué"

Ces articles peuvent également vous intéresser