Former

Formation présentielle – Principes d’action

S’engager et s’impliquer

Faire de la formation un moment de production de solutions.

Accompagner chaque participant dans l’élaboration d’objectifs spécifiques et concrets

Elaborer des solutions concrètes

Formation axée sur la résolution des situations professionnelles réelles de chaque participant.

Favoriser le partage entre participants des meilleures pratiques qu’ils utilisent.

Déclencher l’envie d’agir

Etre confrontant, poser des questions afin de faire bouger les lignes

Donner confiance pour oser faire différemment

Allier bienveillance et exigence

Le climat de bienveillance permet aux participants de se livrer et progresser ; la bienveillance permet l’exigence sur l’atteinte des objectifs

La constitution de groupes restreints permet la participation active de chacun, l’individualisation des apports et la création d’une véritable cohésion de groupe.

Une « formation-action » qui met en lumière les bonnes pratiques

En présentiel, l’expérimentation et la sollicitation des feedbacks du groupe sont mis en avant. Groupes limités à 8 personnes, entraînements : 80 % / Contenus : 20 %.

Nous considérons que notre action est terminée, lorsque les participants à nos formations ont acquis la méthode et ont confiance en leur capacité à la mettre œuvre de façon fluide dès leur retour au poste de travail.

Verbes caractérisant nos sessions de formation

Un écosystème apprenant avec au centre : la mise en action

Je m’implique

J’identifie et sélectionne les situations et documents sur lesquels travailler.

Je m’entraîne

Je profite des feedbacks du groupe et du formateur lors de mises en situation et cas pratiques.

Je consolide

Je garde à l’esprit les bonnes pratiques grâce à la réception de fiches MEMO sur ma boîte mail, et évalue leur mise en œuvre dans les bilans de fin de semaine.

Apports d’outils

Des outils présentés comme une aide au service d’une finalité (et non comme une fin en soi).

  • Les outils envisagés comme des points d’appui et repères : simples à appliquer et faciles à mémoriser.
  • Les outils mis au second plan : ils ne se substituent pas au regard critique et au bon sens de chacun.

Une pédagogie inductive qui part de la réalité des collaborateurs

Apport : le formateur s’appuie sur les exemples rapportés par les participants et la dynamique du groupe pour générer des prises de conscience et amener les participants à affirmer leur posture d’acteur en envisageant leur leviers d’action.

Une posture du formateur qui favorise les déclics

Le formateur, par son questionnement et son écoute attentive, fait émerger des croyances ou comportements refuges qui, une fois levés, agissent en « déclics » propices au changement.

Il génère la motivation pour changer en amenant les participants à puiser dans ce qu’ils ont à gagner en adoptant de nouvelles manières de communiquer.

Par sa bienveillance, il leur donne confiance dans leurs capacités de mise en œuvre – tout en étant challengeant et confrontant.

Focus sur des cas pratiques individuels

Restitution des cas pratiques individuels, à partir de documents amenés par les participants.

Préalable : les participants auront envoyé au formateur les documents et les cas sur lesquels travailler
Quand : après-midi du second jour, une fois les bonnes pratiques abordées.
Déroulé :

  1. Présentation au groupe du document et de son contexte d’écriture (en mode videoprojection)
  2. Question au groupe (oriente les feedbacks)
  3. Tour de table : chacun exprime son opinion sur ce qu’il apprécie et apprécie moins, formateur conclue,
  4. Conclusion de l’exposant : ce qu’il retient des échanges

Thèmes d’expertise

  • Management d’équipe
  • Accompagnement humain du changement
  • Management de projet
  • Efficacité professionnelle
  • Coopération interpersonnelle
  • Communication
  • Efficacité commerciale