Booster confiance en soi

Booster sa confiance en soi en rentrant de vacances

C’est vrai, vous êtes bronzé. Un bon point, non ?

C’est vrai, ça peut être sympa de retrouver ses collègues. Les 5 premières minutes, on est content de se raconter ce qu’on a fait pendant 3 semaines.
Mais après le rythme choisi des vacances, reprendre son travail et le cortège d’obligations liées à la rentrée, peut faire moyennement envie. Et peut faire peur : et si on avait tout oublié ? Si on n’arrivait plus à travailler ? De la même manière que nos pieds, à l’air libre tout l’été, peinent à se réhabituer aux chaussures fermées, notre esprit a lui aussi du mal à entrer dans les cases et les défis de tout ce qui est attendu de lui.

Mon job aujourd’hui (à moi qui suis aussi ambivalente que n’importe qui concernant la rentrée, à savoir que ça se passe mieux quand j’ai des projets stimulants qui m’attendent au bureau et des collègues que j’apprécie) : partager avec vous un outil qui aide à aborder la rentrée avec courage, confiance en soi et élan. Sissississi, c’est possible.

Cet outil s’appelle le rendez-vous avec soi-même et il m’a été transmis par ma coach Chine Lanzmann (il lui a été transmis à elle par sa coach américaine, alors vous voyez c’est un outil qu’on se refile sous le manteau de coach en coach en coaché, chacun bien sûr y ajoutant son mélange d’épices – et c’est ainsi que je vais vous le transmettre, de la manière dont je l’utilise depuis bientôt 10 ans.)

Le rendez-vous avec soi-même est pertinent à chaque reprise importante – pour ma part, je l’utilise presque chaque lundi, quand je peux le lundi matin ou si j’ai un rendez-vous « avec une personne autre que moi », alors le lundi après-midi. J’y consacre à peu près 1/4 d’heure mais on peut y passer une heure si on veut approfondir certaines pistes.

Bref. Juste avant votre rentrée, la veille par exemple, ou le matin de la rentrée, réservez-vous un créneau d’une heure – et résistez à la tentation de le faire sauter. Une fois que vous êtes installé dans un endroit où vous sentirez bien sans être dérangé, ouvrez votre cahier de travail sur une page ou mieux une double page vierge.

Le rendez-vous avec soi-même est un travail en deux parties, et possiblement en trois.

La 1ère partie consiste à examiner la période qui vient de s’écouler.

Lorsque je le fais chaque semaine, j’examine la semaine passée, et lorsque je commence une année scolaire, je regarde les vacances ou l’année scolaire écoulée. La thématique que j’examine alors

Choses qui m’ont fait du bien pendant la période qui vient de s’écouler.

Je prends quelques minutes pour noter toutes les choses qui me passent par la tête, qui sont de mon fait ou du fait d’autres personnes, et qui ont été positives pour moi durant la période.

Par exemple, si je décide de capitaliser sur mes bonnes vacances, dans cette liste il pourrait y avoir

  • ça m’a fait du bien de me gaver de fruits d’été (le besoin satisfait est la gourmandise et celui de faire les choses au bon moment)
  • ça m’a fait du bien de fabriquer des bateaux en bois flotté avec toute la famille et de les mettre à l’eau sous la pleine lune (besoin de poésie et de créer en commun)
  • ça m’a fait du bien de déconnecter de mes mails et de mes engagements professionnels (besoin de déconnexion, et de présence complète, de temps unifié)
  • ça m’a fait du bien l’accueil de ma belle-mère (besoin de me reposer) (et là je peux lui faire un petit texto ou prévoir de lui passer un coup de fil pour la remercier)

Soyez exhaustif, écrivez tout ce qui vous passe par la tête et qui a nourri vos besoins, bref, le PO-SI-TIF de la période écoulée.

Ces 5-10 minutes servent à voir le bon côté, tout le bon que nous donne notre vie, qu’il soit généré par nos actions ou permis par l’action d’autres personnes.

La 2ème partie consiste à faire la liste des choses que nous choisissons de faire pendant la période à venir

(la semaine ou le premier trimestre, ou l’année, selon votre désir et votre capacité à imaginer votre temps court, moyen ou plus long terme).

Cette deuxième liste, je l’appelle la liste des Choses que je choisis de faire (disons) cette rentrée. Il y a à la fois des activités ou projets agréables et stimulants, et des activités carrément rasoirs ou très en dehors de ma zone de confort… Derrière chaque activité ou projet, là encore je note le besoin que je cherche à satisfaire : c’est lui qui est à la source de mon choix de m’engager dans cette activité.

Il pourrait y avoir dans cette 2ème liste :

  • cette rentrée, je choisis de tester deux cours de danse (besoin de nouveauté, de fun, d’expression corporelle)
  • je choisis de prendre rendez-vous avec mon banquier (besoin de planification financière, besoin de nourrir la relation avec mes différents partenaires)
  • je choisis de consacrer la moitié du mois de septembre à l’écriture du livre qui m’a été commandé par mon éditrice (besoin d’honorer mes engagements, besoin de gagner ma vie)
  • je choisis de consacrer une journée par semaine à la prospection commerciale (besoin d’élargir mes horizons !).

Etc.

La 3ème étape possible de ce rendez-vous avec soi-même

et c’est là que c’est utile d’avoir programmé une heure finalement, c’est, boosté par cet élan de toutes les choses qui vous ont fait du bien, puis boosté par toutes les choses que vous prévoyez de faire pour satisfaire un besoin identifié et « à vous », c’est la possibilité de passer un moment à travailler sur l’un de vos projets « de coeur »… ou l’un de vos projets difficiles, car vous aurez trouvé de l’élan et du courage et de la confiance pour vous y atteler.

Vous voyez que ça revient, le travail ! Il suffit de trouver la bonne manière de lui parler.

A vous de jouer… Essayez ceci :

1. Trouvez un beau cahier ou un cahier agréable pour y prendre vos notes professionnelles.
2. Protégez dans votre agenda une heure en début de semaine, à un moment de la journée où vous avez la pêche, pour y programmer votre rendez-vous avec vous-même de rentrée.
3. Essayez ! Comment vous sentez-vous en fin de session de travail ?
4. Si vous l’adoptez, pourquoi ne pas transmettre cet outil à un ou plusieurs de vos « bons » collègues ?

Bonne rentrée !


Publié le 5 Sep 2017 dans Efficacité professionnelle

Ces articles peuvent également vous intéresser