Il fait ses preuves, mais il est encore peu répandu dans les entreprises françaises. Le management par les points forts est un véritable parti-pris :

Capitaliser sur les atouts de chacun et de son équipe.

Alors quels sont les points forts du management par les points forts ? Quelles sont les qualités qu’un manager expérimenté doit développer pour adopter cette posture de leadership positif ?

Faire taire les fausses croyances

Ces croyances limitantes sont des freins puissants à l’adoption d’un leadership positif. Non, vos collaborateurs ne sont pas forcément conscients de leurs réussites, et oui, ils ont besoin d’aide pour les analyser. Non, ils ne vont pas relâcher leurs efforts si vous vous focalisez sur leurs atouts plutôt que sur leurs failles, bien au contraire. Non, ils ne vont écraser personne, ni vous prendre votre place, ni susciter de jalousie. Ces a priori sont nourris par des peurs diverses. Cela dit, on a toujours peur du changement.

Accepter de faire taire ces peurs, c’est déjà faire un pas déterminant dans le changement.

Changer de « rôle »

En France, les managers pensent que leur rôle est de repérer le trauma et de le traiter.

Notre culture nous incite à nous focaliser sur les problèmes et à les résoudre.

Mais la posture d’apporteur de solutions est pertinente pour un collaborateur en phase d’apprentissage. Au-delà, l’intervention systématique n’est plus souhaitable car elle l’empêchera de grandir. Idem pour l’équipe. Si elle fonctionne bien, mais qu’elle rencontre un problème, le manager ne devrait pas intervenir tout de suite, mais créer les conditions pour qu’elle résolve elle-même son problème. En mobilisant ses points forts, en les articulant, elle y parviendra. Le manager qui veut adopter le leadership positif commence par accepter que sa valeur n’est plus dans la résolution de problèmes, mais dans sa capacité à faire grandir ses collaborateurs et son équipe.

Se sensibiliser à l’Appreciative Inquiry

L’Appreciative Inquiry peut être un support dans le management par les points forts, et sa compréhension permet de changer complètement de point de vue. L’AI, méthode créée il y a une trentaine d’années par le docteur en psychologie des organisations David Cooperrider et son équipe, propose une conduite du changement qui s’appuie sur les réussites, tant au niveau individuel que collectif.

L’un des postulats de l’AI est que chaque individu, chaque équipe et chaque organisation ont une aisance particulière à accomplir certaines choses. Que ce soit dans le savoir-faire ou le savoir-être. Cette posture est essentielle dans le management par les points forts. Plutôt que de chercher à améliorer coûte que coûte des points faibles, il s’agit de déceler et développer les points forts de chacun, de créer des zones d’excellence et d’en faire bénéficier toute l’équipe.

Ne manquez plus rien !

​Inscrivez-vous tout de suite ​pour recevoir les prochaines publications de notre blog directement dans votre boite mail.


​​Ce formulaire est conforme au RGPD, ​​​en savoir plus

Développer son écoute

Les collaborateurs ont peu d’occasions, voire pas du tout, de raconter les réussites qui les ont galvanisés, dont ils sont fiers et qu’ils aimeraient bien partager. En écoutant son interlocuteur raconter une expérience positive, on se connecte à son enthousiasme et on ressent aussi des émotions positives. Ça fonctionne très bien à condition de développer une écoute active, et c’est un softskill fondamental dans le management par les points forts. Questions ouvertes, pas d’a priori, pas d’interruption.

Quand un manager a décelé un point fort chez un collaborateur, c’est ce type de questionnement qu’il mettra en œuvre : Qu’as-tu ressenti ? Pourquoi penses-tu que cela a si bien marché?

Apprendre à observer autrement

Observer, oui, mais avec une curiosité mise au profit de l’autre. Pour pouvoir in fine proposer des missions qui vont permettre au collaborateur de développer ses points forts, de s’épanouir, l’observation doit être très fine, chargée d’affect ET d’analyse. Elle sera complétée par le questionnement, mais il faut déjà prendre le temps d’observer ses collaborateurs sous un angle positif.

Non plus : où est-ce qu’il bloque, où est-ce qu’il peine ? Mais : où est-il à l’aise, rapide, efficace ? La psychologie positive a recensé 25 « character strenghts » chez tout individu. Nous possédons tous ces qualités, mais avec plus ou moins d’intensité. Le top 5 constitue notre force.

Ces qualités naturelles sont reconnues, inspirantes et constitutives de notre propre leadership.

C’est sur ce socle puissant que le management par les points forts peut s’appuyer.

Le management par les points forts a très bien compris que les émotions positives sont génératrices de motivation. Il redonne du sens aux actions, propose une autre relation entre manager et collaborateurs. Si vous souhaitez vous former au leadership positif, consultez notre formation au management par les points forts. On a tous à y gagner.

close

​Innover comme une startup

innover-start-up

​Notre carnet du moment en téléchargement libre :

​​Ce formulaire est conforme au RGPD, ​​​en savoir plus