4 clés pour réussir son couple et sa carrière

« Le choix le plus important de votre carrière sera la personne que vous épouserez ». Ce conseil de Sheryl Sandberg (Directrice des Opérations chez Facebook) est particulièrement avisé si on se fie aux enseignements des recherches en la matière. Au sein des couples, les trajectoires de carrière des conjoints sont en effet intimement liées à la dynamique de soutien mutuel et à la priorité donnée à la carrière de chacun.

Cependant, nombreux sont ceux qui, une fois mariés, se retrouvent dans une situation moins équitable qu’ils ne l’avaient espérée au départ. Leur alternative se résume alors soit à conserver un volume de responsabilités professionnelles qui menace leur vie personnelle et familiale, soit à renoncer totalement à faire carrière.

Tout comme le manque de consensus sur les finances peut ruiner un mariage, le manque de soutien de la part du conjoint peut couler une carrière. Pour que les deux époux puissent mener la carrière à laquelle ils aspirent, les membres d’un couple se doivent d’être sur la même longueur d’onde concernant leurs objectifs de carrière et de vie, et sur la manière dont ils s’entraideront pour y parvenir.

Voici 4 principes à appliquer pour sécuriser votre couple, votre carrière et celle de votre conjoint:

1. Echangez sur vos idées et vos valeurs

Tout d’abord parlez, dès le départ et fréquemment, de ce qui est essentiel à chacun :

  • Ce qui vous valorise, a du sens, vous faire sentir unique et vous comble
  • Des principes que vous partagez
  • De ce que vous ne lâcheriez en aucune circonstance, dussiez-vous faire d’importants sacrifices dans d’autres domaines.

Même si vous voulez « tout avoir », le fait de classer par ordre de priorité ce qui a de l’importance pour tous les deux (une promotion, vivre dans une certaine zone géographique, créer une société, être impliqué activement dans le quotidien de vos enfants, prendre soin de votre santé…) améliore votre capacité à prendre les meilleures décisions. L’intérêt de refaire régulièrement le point sur ce que vous voulez construire ensemble est de vous assurer que, pour reprendre un titre désormais fameux d’un article de Harvard Business Review, « your commitments match your convictions » (vos engagements rejoignent vos convictions). En d’autres termes, il vous faut éviter de réaliser, mais trop tard, qu’il existe un fossé entre ce qui importe le plus pour vous et ce à quoi vous consacrez votre temps et votre énergie.

2. Intéressez-vous, appréciez et participez

Rappelez-vous que vous êtes tombé amoureux de l’autre car vous le trouviez intéressant. Se soucier de son travail et de son quotidien, et échanger sur vos propres journées, est essentiel pour maintenir cet intérêt réciproque et encourager les possibilités infinies offertes par le couple. Chez les couples moins chanceux, les partenaires finissent par évoluer dans des sphères distinctes qui ne se recoupent pas : ils se connaissent donc moins bien et ont moins d’opportunités de s’enrichir mutuellement au fil du temps. Un bon principe à suivre serait de chercher des solutions pour réduire les conflits liés au travail et augmenter les opportunités pour chacun des membres du couple d’optimiser sa carrière.

Dans une récente publication de la HBR intitulée Real leaders have real lives, Stew Friedman décrit l’exemple pertinent d’un cadre dont les performances au travail se sont améliorées, ainsi que les relations avec son épouse, lorsqu’il lui a fait part des challenges qu’il devait relever et qu’il l’a invitée à y contribuer.

3. Faites équipe

Si vous avez pu mettre en pratique les deux premiers principes, vous devriez alors assez naturellement vous aider mutuellement et travailler ensemble à trouver des solutions qui vous permettent d’accomplir vos objectifs communs. Cela implique souvent d’organiser un tour de rôle.

Les couples qui réussissent le mieux à mener leurs carrières en parallèle discutent de leurs éventuels déplacements pour éviter que les deux parents soient absents au même moment. Ils évitent également de toujours favoriser la carrière de l’un des deux conjoints au détriment de celle de l’autre. Par exemple, un des conjoints doit être capable de dire à son supérieur hiérarchique : « J’aimerais travailler depuis mon domicile les matinées de la dernière semaine du mois prochain car mon conjoint sera en déplacement cette semaine là ».

En revanche, on constate au sein de couples moins accomplis professionnellement qu’ils s’intéressent davantage à la carrière de l’autre à travers une lecture personnelle, de type « comment les exigences et les succès professionnels de mon conjoint vont affecter ma propre vie? » plutôt que « comment relevons-nous ensemble ces défis et comment partageons-nous les fruits de sa réussite professionnelle? »

4. Soyez souples

Les deux partenaires doivent être ouverts au changement et s’adapter facilement. Tracer une feuille de route rigide dès le départ en pensant que vous allez toujours la suivre vous mènera très certainement à être déçu et à manquer des opportunités. Aujourd’hui, les carrières modernes ne suivent pas nécessairement un chemin tout tracé, la route bifurque au contraire perpétuellement. Très peu sont ceux qui, arrivés en fin de carrière, n’auront essuyé aucun échec majeur ou aucun coup de frein exogène à leur avancement de carrière, ou encore un succès qui se sera révélé être finalement un échec, ou même n’auront changé radicalement de voie.

Heureusement, le fait d’avoir chacun sa propre carrière dans le couple évite à l’un ou l’autre de supporter l’entière responsabilité de la charge de famille.

CONCLUSION

La détermination d’objectifs communs, la compréhension et le respect, l’engagement au soutien mutuel et la bonne communication sont des moteurs puissants qui aident les couples à s’épanouir « conjointement » dans leur carrière, à relever les défis avec succès et à appréhender, peut-être même à apprécier, les changements professionnels et personnels que la vie leur réserve.

Article de Monique Valcour, professeur de management à l’EDHEC Business School de Nice. Ses travaux de recherche, d’enseignement et de conseil portent sur les thématiques de la performance et du sens, notamment dans la gestion de carrière. Vous pouvez la suivre sur Twitter @moniquevalcour.
Source: Harvard Business Review

Publié le 22 Mai 2013 dans Efficacité professionnelle

Ces articles peuvent également vous intéresser