Entretien annuel évaluation

Entretiens annuels d’évaluation : 3 erreurs que vous ne commettrez plus

Cher manager, voilà venu le temps de programmer (ah mais non, c’est déjà fait) et d’inviter vos collaborateurs à l’entretien annuel d’évaluation. Geste managérial fort, c’est un moment important pour votre collaborateur, pour vous et pour votre relation. Avant d’entrer dans le vif du sujet et de vous proposer une trame d’intervention de votre entretien d’évaluation annuel (dans le prochain épisode, attention teaser), nous allons commencer par aller regarder trois points de vigilance :

  • Mesurer l’enjeu et tous les enjeux de ce moment,
  • Se faire accompagner
  • Arriver sans surprises, de part et d’autres, concernant les événements du passé.

Mesurer les enjeux de l’entretien annuel d’évaluation

Alors au fait, pourquoi on embête chaque année les collaborateurs et leurs managers avec cet entretien ? à quoi sert, finalement, l’entretien d’évaluation (et à quoi sert de bien le préparer de part et d’autre, et de s’y préparer ?) L’écueil, si on ne mesure pas ces enjeux, est que l’un ou l’autre arrive à l’entretien les mains dans les poches en pensant que c’est une lubie de la RH, ou au contraire de mettre trop de pression et d’attentes sur ce moment.

L’entretien annuel d’évaluation est un acte fondamental de management, dans le sens où :

– Vous allez évaluer la performance passée du collaborateur, dans ce qu’il réussit bien et aussi dans ce qu’il réussit moins bien, qui pourra faire l’objet d’un accompagnement spécifique de votre part ou d’une formation. C’est un moment qui doit soutenir la motivation du collaborateur car vous reconnaissez ses talents et ses réalisations, vous l’aidez à progresser et vous vous réengagez mutuellement.

– C’est aussi un moment de gestion des ressources humaines, en vue d’identifier les potentiels et désirs de progression, les besoins de formation aussi.

– C’est ensuite le moment très important de vous mettre d’accord sur ses objectifs, et que lui comprenne en quoi ses objectifs s’insèrent dans ceux de l’équipe et dans ceux de l’entreprise – bref, à vous de savoir exposer la cascade des objectifs stratégiques (afin qu’il sache à quelle cathédrale la pierre qu’il taille contribue).

– C’est enfin la nécessaire formalisation, une photo de là où en est le salarié à un moment de sa carrière – avec notamment un devoir d’alerte si le collaborateur va mal et la trace écrite de ses objectifs, de l’éventuelle rémunération associée et des moyens qui seront mis en face pour l’aider à les atteindre.

Vous le voyez, c’est un moment important pour la motivation de votre collaborateur, qui vaut la peine d’être préparé et vécu !

Ne venez pas seul

Comme l’enjeu est de taille et que ce qui se joue est complexe, il peut être intéressant de venir à deux : un qui dirige l’entretien et un qui écoute davantage, prend des notes, etc. Ainsi vous serez deux à avoir une vision et un point de vue sur les échanges – et aussi vous serez deux à restituer un feed-back au collaborateur sur l’année passée et sur son potentiel.

Pas de surprises

Souvent, managers et collaborateurs craignent le moment de l’entretien annuel d’évaluation car pensent-ils, ce sera le moment de parler de tout ce qui a fâché dans l’année écoulée.

Ne donnez pas trop d’importance au passé dans votre entretien annuel.

Ne manquez plus rien !

​Inscrivez-vous tout de suite ​pour recevoir les prochaines publications de notre blog directement dans votre boite mail.


​Votre adresse mail restera confidentielle​

Le passé ne peut pas être changé. Si vous avez un recadrage à faire, faites le LE JOUR MÊME. C’est contreproductif et très anxiogène pour vous comme pour lui, de donner et de recevoir 15 feedbacks négatifs le jour de l’entretien annuel. Tant que vous y êtes, faites aussi des feedbacks positifs toute l’année (le ratio doit être un feedback « constructif » pour deux ou trois positifs).

Lorsque vous évoquez l’année écoulée, que ce soit plutôt avec la question « de quoi es-tu fier et satisfait cette année ? ».

En concentrant votre entretien sur ce qui va bien et qui rend fier (le moins bon, vous l’avez déjà majoritairement traité « on the go »), vous vous donnez mutuellement de l’énergie et de la confiance pour parler de l’avenir, de l’année qui vient et de tout ce qu’ensemble vous allez pouvoir réaliser.

Je vous souhaite à vous et à vos collaborateurs, de fructueux entretiens d’évaluation annuels.


Publié le 6 Fév 2018 dans Communication managériale

Ces articles peuvent également vous intéresser

close

​Innover comme une startup

innover-start-up

​Notre carnet du moment en téléchargement libre :

​Votre mail restera confidentiel