Vous avez encore réprimé vos idées en réunion par peur qu’elles soient mauvaises ? Vous refusez les projets quand vous pensez ne pas être à la hauteur ? Vous préférez adhérer aux idées des autres plutôt que de défendre les vôtres ? Vous manquez probablement de confiance en vous. Rassurez-vous, avoir confiance en soi n’est pas réservé aux extravertis. Contrairement aux idées reçues, c’est une compétence qui se construit et s’entretient. Découvrez comment gagner en assurance et osez enfin vous affirmer grâce à la formation confiance en soi.

La confiance en soi : une compétence comme une autre

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

La confiance en soi est un état mental et émotionnel qui se traduit par la conviction d’être capable. Avoir confiance en soi, c’est donc croire en ses capacités à obtenir un résultat. C’est aussi se considérer comme apte à relever des défis, à prendre des décisions et à gérer différentes situations.

Avoir confiance en soi, c’est aussi oser sortir de sa zone de confort en se disant non pas que tout se passera bien et que ce sera facile, mais que l’on possède les ressources nécessaires pour faire de son mieux.

La confiance en soi commence par le fait d’accepter qu’on ne puisse pas tout contrôler et qu’il y ait des moments plus durs que d’autres. Cela amène, nous allons le voir plus bas, à la connaissance de ses qualités et de ses défauts.

La confiance en soi, ça se travaille

Les mauvaises expériences passées, personnelles ou professionnelles, altèrent la confiance en soi. En effet, celle-ci fluctue au fil du temps, en fonction du vécu de chacun. Elle se construit dès l’enfance, d’abord dans la sphère familiale, puis à l’école, puis dans la vie intime et professionnelle. Tout le monde ne part donc pas avec les mêmes bases. 7 Français sur 10 avouent d’ailleurs manquer de confiance en eux. La bonne nouvelle, c’est que la confiance en soi est perfectible.

Pour la retrouver ou l’augmenter, il n’y a pas de secret : il faut la pratiquer ! Comme toute compétence, la confiance en soi est comme un muscle qui ne demande qu’à être renforcé grâce à l’entraînement. Elle peut être développée et améliorée par le biais de techniques et d’outils appropriés, mais aussi grâce à la formation confiance en soi.

Celle-ci offre l’opportunité de comprendre les mécanismes qui sous-tendent sa propre confiance, d’identifier les obstacles qui peuvent la limiter et de mettre en œuvre des stratégies pour la développer.

Le manque de confiance en soi n’est donc pas un trait de personnalité qu’il faut vivre comme une fatalité pendant toute sa carrière. C’est une soft skill comme les autres, qu’il est possible d’acquérir ou de renforcer grâce à la formation confiance en soi.

Voir la formationLes clés de la confiance en soiBest
pour gagner en bien-être et en efficacité
2 jours8 avis

La spirale négative du manque de confiance en soi

Si un excès de confiance en soi n’est pas conseillé, en manquer est tout aussi néfaste.

Le manque d’assurance génère un sentiment persistant de doute qui alimente le syndrome de l’imposteur. Cette auto-dépréciation entraîne procrastination, inaction et isolement.

Ne manquez plus rien !

​Inscrivez-vous tout de suite ​pour recevoir les prochaines publications de notre blog directement dans votre boite mail.


​​Ce formulaire est conforme au RGPD, ​​​en savoir plus

Prenons l’exemple de Sophie, 32 ans. Elle a tendance à remettre ses compétences professionnelles en question en permanence. Lors des réunions, elle hésite toujours à exprimer ses opinions par crainte d’être jugée ou rejetée. Cette peur constante de ne pas être à la hauteur la pousse à rester en retrait, même quand ses idées auraient pu faire l’unanimité. Ses collègues interprètent sa discrétion comme un manque de motivation ou d’engagement professionnel. Malgré des compétences solides, elle n’ose pas prendre sa place et rate des opportunités. Cette spirale négative de manque de confiance en soi affecte non seulement sa carrière, mais alimente le cercle vicieux dans lequel elle se trouve :

  • elle n’ose pas saisir les opportunités parce qu’elle se dévalorise ;
  • elle s’en veut de ne pas réussir à sortir de cette situation ;
  • cela renforce son sentiment de manque de légitimité ;
  • donc elle s’enfonce toujours plus dans l’immobilisme et l’évitement des situations qu’elle juge à risque.

Or, nous savons que la confiance en soi est conditionnée par les résultats obtenus. En restant bloquée dans ce schéma paralysant, Sophie s’empêche de vivre de petites victoires qui pourraient l’aider à se sentir petit à petit plus légitime.

La formation confiance en soi pour changer de perspective

Entretenir une relation plus saine à soi-même et se détacher de la peur de l’échec est possible. La confiance en soi peut se travailler seul, jour après jour, en utilisant la méditation, le dialogue interne positif ou encore la bienveillance envers soi. Mais, suivre une formation est un levier à actionner sans hésiter si vous voulez faire des pas de géant.

Apprendre à mieux se connaître

La formation confiance en soi commence par la découverte et l’analyse de ses propres mécanismes de défense et d’échec. Chacun de nous a des pensées et des croyances qui déterminent le déroulement de chaque journée. Les explorer permet de reconnaître les processus inconscients concernant la réussite et l’échec. En prenant conscience de ces schémas de pensée limitants, il est possible de créer une attitude mentale plus propice à la confiance en soi et au succès.

Apprendre à communiquer de façon assertive

Améliorer sa confiance en soi passe aussi par le développement de son aisance relationnelle et de ses compétences en communication. Savoir communiquer de façon assertive s’apprend, notamment avec la maîtrise de son corps, de ses gestes et de son regard. La formation permet d’acquérir des techniques et des outils pour maîtriser tous ces éléments clés, et pour vous affirmer autant dans votre posture que dans vos mots.

Voir la formationAssertivité et leadershipBest
Affirmer sa personnalité au quotidien
2 jours29 avis

Savoir rebondir après un échec

Faire une formation confiance en soi, c’est aussi apprendre à créer les conditions de sa réussite même après de nombreux échecs. Vous apprenez à analyser les revers de manière constructive et à les considérer comme des opportunités d’apprentissage. Cela permet d’envisager l’échec de manière objective et de tirer des leçons de ses erreurs.

Savoir rebondir après un échec, c’est aussi exercer sa résilience émotionnelle et mentale. C’est elle qui permet de retrouver sa motivation et sa confiance en soi, et de repartir du bon pied avec des objectifs réalisables. Transformer les échecs en enseignements, ça s’apprend.

Gagner en leadership

Sans confiance en soi, difficile de faire preuve d’assurance et d’avoir du leadership. Comment susciter auprès de vos collaborateurs l’envie de vous suivre si vous-même vous ne croyez pas en vous ? La confiance en soi est ici encore essentielle pour mieux manager ou s’affirmer face à ses collaborateurs.

Vous l’aurez compris, la confiance en soi est primordiale dans la vie professionnelle, comme ailleurs. En manquer peut affecter votre quotidien en entreprise. C’est pourquoi devOp a mis au point la formation confiance en soi : un programme conçu pour vous permettre de gagner en assurance et d’accéder à votre plein potentiel au travail.