Toute entreprise est amenée à évoluer tôt ou tard. Réorganisation, changement de gestion, réduction des coûts, transformation digitale… Les causes du changement sont nombreuses, mais l’évolution est inévitable pour qu’une entreprise puisse se développer et rester pérenne. Le changement, c’est un peu une rupture entre une situation existante, et une situation à venir synonyme de progrès. Il est donc capital. Pourtant, de nombreux projets échouent, faute d’un accompagnement suffisant. Alors, comment s’y prendre pour accompagner le changement ? Quels sont les leviers à activer ? On fait le point dans cet article.

L’accompagnement du changement : qu’est-ce que c’est ?

Le changement : définition

Le changement fait partie de la vie d’une entreprise. Il existe les petits changements sans implications majeures qui sont régulièrement adoptés. Puis, il existe les grandes orientations stratégiques qui peuvent bouleverser le fonctionnement traditionnel des collaborateurs. En effet, pour rester compétitives, les entreprises doivent en permanence être sur le qui-vive et s’adapter. Le monde est en transformation continue, les choses bougent constamment. Que ce soient les modes de communication, mais aussi les modes de travail, de collaboration ou de transport, tout évolue, et l’entreprise doit suivre le mouvement. Elle peut avoir besoin de rattraper son retard sur ses concurrents, vouloir améliorer son chiffre d’affaires, ou encore vouloir préserver sa compétitivité. L’entreprise peut également mettre en place de nouveaux outils numériques, externaliser certaines activités, lancer un site e-commerce, voire même décider le déménagement d’une partie ou de la totalité des services. Tous ces changements peuvent affecter les conditions de travail et jouer un rôle considérable sur les collaborateurs. Tout dépend de leur ampleur. Une chose est sûre, les collaborateurs devront fournir un réel effort d’adaptation et ne devront surtout pas être livrés à eux-mêmes. C’est pourquoi il existe l’accompagnement au changement.

L’accompagnement

L’accompagnement du changement, également nommé conduite du changement, permet de mener à bien un projet d’organisation ou de réorganisation au sein d’une entreprise. Accompagner le changement consiste à mettre en place des actions pour aider les équipes à comprendre et à accepter l’évolution imposée. Le but étant que les objectifs soient atteints, que le projet aboutisse et que l’ensemble des collaborateurs adhèrent au changement.

Les enjeux de l’accompagnement du changement

Pour que le changement se déroule dans les meilleures conditions, il faut avant tout impliquer les salariés. Le changement peut être synonyme d’angoisses chez certains collaborateurs qui vont alors chercher à résister à ces évolutions. Le meilleur moyen d’éviter cela reste donc l’adhésion des salariés. C’est pourquoi la gestion du changement doit être pensée en amont. Imposer l’évolution du jour au lendemain pourrait causer des problèmes de concentration, générer du stress et de la révolte chez les collaborateurs, ce qui nuirait fortement au bien-être de tous et surtout à la productivité.

Comment mettre en place l’accompagnement du changement ?

Le changement est inévitable pour l’entreprise. Alors, pour le réussir, il est nécessaire de mettre en place une démarche d’accompagnement assortie d’un plan de communication efficace. Voyons tout de suite les étapes à franchir.

Analyser l’impact du changement

Avant de débuter quoi que ce soit, il convient d’analyser l’impact du changement et de savoir ce qui va réellement être transformé. Vous devez savoir quels seront les freins et les opportunités pour votre équipe. Cela vous permettra de bien accompagner le changement, de pouvoir leur apporter des explications claires et précises et de trouver la bonne stratégie d’accompagnement.

Décider de la stratégie d’accompagnement

Vous êtes d’accord : les choses imposées ont rarement la cote. Pour obtenir l’adhésion de votre groupe, imposer des règles n’est pas la meilleure stratégie. Le rôle du manager va être ici de permettre un changement en douceur. Vous devrez aussi adopter une stratégie participative pour que chaque collaborateur devienne acteur du changement.

Favoriser la communication et l’écoute active

Les managers chargés de l’accompagnement du changement doivent encourager la communication et la circulation des informations. Vous devrez clarifier les raisons du changement à vos équipes dès l’annonce. Créez l’urgence en vous appuyant sur des preuves tangibles de la nécessité de changer.

Définissez le futur et créez la vision en expliquant de façon claire à quoi mèneront ces changements.

Vous devrez également informer sur l’avancée des opérations. Cela permet à la fois à chacun de savoir où en est le projet, mais aussi de connaître les priorités et d’ajuster les actions. Vous devrez également communiquer sur les échecs, les avancées et les retours en arrière. Il n’y a rien de pire pour vos collaborateurs que de rester dans l’ignorance et dans le flou. C’est dans ces moments qu’ils s’imaginent des choses et que vous risquez de les perdre. Alors, un seul mot d’ordre : communiquez !

Ne manquez plus rien !

​Inscrivez-vous tout de suite ​pour recevoir les prochaines publications de notre blog directement dans votre boite mail.


​​Ce formulaire est conforme au RGPD, ​​​en savoir plus

Motiver les équipes

Pour motiver les équipes, le manager chargé de l’accompagnement du changement devra responsabiliser les membres, mais il devra également les motiver grâce à l’utilisation de différents leviers, comme le fait de fixer des objectifs clairs et précis, féliciter les membres pour le travail accompli, pratiquer une écoute attentive afin de créer un climat agréable et propice au dépassement de soi. N’hésitez pas également à fêter les différentes étapes franchies. Enfin, le changement peut prendre du temps. La démotivation peut alors vite guetter vos collaborateurs. Pour éviter de les perdre en route, favorisez le management visuel.

Donner l’exemple

Eh oui, si vous souhaitez obtenir l’adhésion de votre groupe et faire passer le changement comme une lettre à la poste, il vaut mieux vous montrer exemplaire. Si les nouvelles règles imposent le télétravail et que vous êtes le premier à vous y opposer, n’espérez pas que les collaborateurs les plus dubitatifs adhèrent au projet.

Se former à l’accompagnement du changement

L’accompagnement du changement implique une série de stratégies et de leviers à connaître, comme la mise en place de séminaires, l’élaboration de plans d’action, le partage de nouvelles pratiques… bref, un tas de mesures qui ne s’inventent pas et qui surtout ne s’improvisent pas. Vous devrez faire preuve d’agilité. Vous devrez user de tout votre leadership et de toutes vos compétences managériales pour réussir. Si vous avez déjà vous-même vécu un changement au cours de votre carrière professionnelle, vous pourrez vous en inspirer pour relever cette mission. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à vous former.

Comment gérer les réfractaires au changement ?

Vous avez suivi toutes ces étapes-clés, et pourtant, certains collaborateurs font preuve de résistance au changement ? Dites-vous bien qu’appréhender le changement est normal, que ce sont des choses qui arrivent et que ça ne remet pas en question votre processus d’accompagnement. En gros, ce n’est pas vous en tant que personne qui êtes contesté, mais le changement et les évolutions qu’il implique. Le changement peut faire peur. Il peut se manifester par un refus ou par une passivité. Alors, comment faire en sorte que ces réfractaires ne nuisent pas au projet ? Et comment les accompagner dans cette phase difficile à accepter ?

Tout d’abord, en tant qu’accompagnateur, il convient de vous assurer que la communication a bien été efficace, que les changements imposés et leur sens ont bien été expliqués. N’hésitez pas également à faire parler ces personnes réfractaires et à écouter leurs arguments avec attention, sans porter de jugement. Posez des questions et pratiquez la reformulation afin de montrer que vous avez bien compris. La conduite de changement doit permettre de renverser la tendance en expliquant à chacun ce qu’il va gagner en adhérant au projet. Soyez patient. Parfois une seule réunion d’information suffira. Dans d’autres cas, il faudra davantage de temps. Connaissez-vous la courbe de deuil ? Pour certains collaborateurs, le changement peut impliquer un sentiment de perte qui peut s’apparenter à un deuil. La courbe de deuil comprend 5 étapes : le choc, la colère, la tristesse, l’acceptation et enfin la sérénité. En ayant conscience de ces différentes étapes, vous serez à même d’accompagner vos collaborateurs de la meilleure des façons.

Le changement est une donnée inévitable et nécessaire en entreprise. L’accompagnement du changement est alors essentiel pour la réussite du projet. Alors, pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à vous former. DevOp vous propose des formations telles que conduire le changement, ou encore conduire le changement en tant que chef de projet, pour exceller dans votre rôle. Contactez-nous !

close

​Innover comme une startup

innover-start-up

​Notre carnet du moment en téléchargement libre :

​​Ce formulaire est conforme au RGPD, ​​​en savoir plus